TEST 15 JOURS

Comment AWS attire des entreprises du secteur financier

Malgré le caractère généraliste d’AWS, la solution cloud d’Amazon attire les sociétés financières et assurantielles, grâce à sa domination du marché et l’aspect sécuritaire de sa solution. Stephan Hadinger, directeur de la technologie chez AWS France, Christophe Sanchez, CIO Europe chez Admiral Group et Christophe Freihuber, CTO de PayPlug, abordent ces enjeux pour mind Fintech.

Par Caroline Soutarson. Publié le 19 mai 2021 à 15h24 - Mis à jour le 19 mai 2021 à 18h59
AWS

Amazon Web Services (AWS) a enregistré un chiffre d’affaires de 45 milliards de dollars en 2020, soit presque 12 % du chiffre d’affaires total d’Amazon, qui s’élevait à 386,1 milliards de dollars. Selon le cabinet de conseil Gartner, AWS générait plus de 50 % du résultat brut d’exploitation d’Amazon à l’été 2020. La filiale cloud computing d’Amazon domine le marché mondial (32 % des parts de marché contre 19 % pour Microsoft Azure et 7 % pour Google Cloud au premier trimestre 2021) bien que le taux de croissance de ses revenus soit moindre que ceux de ses concurrents (+32 % pour AWS contre +50 % pour Microsoft Azure et +56 % pour Google Cloud), d’après l’étude de Canalys sur les opérateurs de services d’infrastructure cloud.

Les premières années après sa création, en 2006, le cloud AWS attirait beaucoup les start-up. Puis progressivement, les autres types d’entreprises se sont également intéressées à la solution. La place dominante d’AWS lui permet d’attirer “des dizaines de milliers de clients entreprises en France, des millions dans le monde”, de tous secteurs et notamment des services financiers, tels qu’Euronext, AXA, Société Générale, Bankin’ ou PayPlug, rapporte Stephan Hadinger, directeur de la technologie chez AWS France. Par ailleurs, la filiale d’Amazon vient de lancer un nouveau service, FinSpace, à destination des sociétés financières (voir encadré). Retour sur la stratégie d’adoption d’AWS par des acteurs financiers et assurantiels.

Amazon FinSpace, un nouveau service AWS dédié à l’industrie des services financiers

Alors que Stephan Hadinger a insisté sur le caractère généraliste du cloud AWS et sur l’ambition de le rester, de ne pas créer des services associés à un business particulier, AWS a lancé début mai Amazon FinSpace, un service qui “simplifie la gestion et l’analyse de données pour les services financiers”, titre Sébastien Stormacq, principal developer advocate, dans un article du blog d’AWS.

Tout d’abord, le service permet de rechercher des données financières plus rapidement grâce à un catalogue dédié des données souvent utilisées dans le secteur (par exemple, les données du CAC 40, du S&P 500…), trouvables via une barre de recherche au sein de l’interface web.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Comment les banques se positionnent-elles face au cloud ?

Comment les BigTech bousculent les structures de l'intermédiation financière

Comment les GAFAM s’attaquent aux services financiers

Tribune gratuit

Cloud dans la finance : vers la fin des réticences ?

Amazon Web Services lance une certification des fintech

BBVA renforce ses liens avec Amazon Web Services

Big Tech : l’irruption des géants numériques dans le secteur financier