TEST 15 JOURS

Comment la MAIF se voit en tiers de confiance numérique face aux GAFA

Début juin 2019, la MAIF annonçait à ses sociétaires vouloir devenir une entreprise à mission. Mais voilà un certain temps que la mutuelle poursuit une démarche qu’elle juge d’intérêt public : aider ses sociétaires et les citoyens qui le veulent à reprendre en main leur vie numérique, à rebours de l’approche des géants technologiques américains.

Par . Publié le 02 juillet 2019 à 10h53 - Mis à jour le 02 juillet 2019 à 10h53

L’un des buts de la MAIF, c’est de permettre à chacun de devenir acteur de ses usages numériques”, affirme Yoann Monnat, chargé de projet communication digitale à la MAIF. A ce titre, il pilote la plateforme mesdatasetmoi.fr qui publie notamment les résultats d’un observatoire pour comprendre les usages et comportements liés au numérique. De ce travail d’étude ressort un constat : 53% des consommateurs interrogés déclarent avoir déjà été victimes d’un risque numérique, au sens large. “Paradoxalement, la plupart d’entre eux ne sont pas prêts à dépenser fortement pour s’assurer contre le risque cyber”, souligne Yoann Monnat. C’est l’une des raisons pour lesquelles la mutuelle propose désormais des services gratuits et des solutions complémentaires à ses offres assurantielles. 

Car la MAIF a un mot d’ordre, inscrit dans son ADN mutualiste et revendiqué par son directeur général adjoint Nicolas Boudinet : “contribuer au mieux commun”.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Entretien

Nicolas Boudinet (MAIF) : “Nous cherchons à réconcilier les opportunités business avec un impact économique et social”

Pratique RH : la MAIF embarque tout son corps social dans la transformation numérique

Entretien

Guillaume Rincé, Emmanuel Sorel (MAIF) : “L’open source est la vitrine de la plateformisation de l’entreprise”

Les Français inquiets mais désinvoltes face à leurs données personnelles