TEST 15 JOURS

Comment le navigateur Opera illustre le concept d’embedded finance

La société norvégienne développe un écosystème intégrant des services financiers autour de son navigateur phare : wallet, carte virtuelle, cashback… Retour sur la mise en œuvre d’un projet doté de 100 millions de dollars.

Par Antoine Duroyon. Publié le 28 avril 2021 à 12h00 - Mis à jour le 28 avril 2021 à 16h15
Dify

Créé en Norvège en 1995, le navigateur internet Opera, qui revendique 50 millions d’utilisateurs actifs mensuels en Europe (plus de 380 millions dans le monde à fin 2020), bâtit depuis début 2020 l’ossature d’une nouvelle activité sur le terrain de la fintech. La société enchaîne les acquisitions et investissements : en janvier 2020, elle annonce le rachat de Pocosys, un acteur estonien du Banking-as-a-Service (BaaS). L’opération porte aussi sur Pocopay, une autre entité cofondée par Vilve Vene, cofondatrice et CEO de Modularbank, qui possède une licence d’établissement de paiement. Puis en juillet 2020, Opera dévoile un investissement dans Fjord Bank,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Le réseau social Clubhouse déploie une fonctionnalité de paiement

ByteDance, propriétaire de TikTok, lance un service de paiement mobile en Chine