TEST 15 JOURS

Comment les Banques Populaires ont ouvert leurs données grâce à Opendatasoft

Depuis 2017, le groupe BPCE est engagé dans une démarche d’ouverture de ses données. Un mouvement qui a infusé dans les Banques Populaires, menant à la publication d’une partie de leurs données de paiement.  

Par . Publié le 25 novembre 2019 à 12h56 - Mis à jour le 16 novembre 2020 à 14h52

“Avec 10 à 15% du marché français, et une forte implantation sur l’ensemble territoire, la Fédération Nationale des Banques Populaires (instance de réflexion, d’expression et de représentation des Banques Populaires et de leurs dirigeants au sein du groupe BPCE, ndlr) revêt une dimension sociale et sociétale très importante”, souligne Laurent Bourguignat, directeur de la stratégie et du développement coopératif de la FNBP. À ce titre, l’ancien directeur des opérations de Natixis au Vietnam a supervisé la collecte, la mise en qualité puis la publication des données de paiement de la FNBP sur le portail open data de BPCE. “Nous détenions cette ressource de 1,2 milliard de transactions de paiement annuelles dont on pouvait tirer une utilité. Nous avons alors travaillé de manière à les agréger, les anonymiser et en tirer des indices,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Euler Hermes lance son portail open data

Euler Hermes lance une application open data sur le risque de crédit

La Banque de France ouvre une “open data room” à New York