TEST 15 JOURS

Comment les BigTech bousculent les structures de l’intermédiation financière

Paiement, crédit ou assurance, les BigTech développent un nombre croissant d’activités financières. Des chercheurs de la Banque des règlements internationaux se sont interrogés sur les motivations de ces acteurs numériques à entrer dans le secteur, et sur la possibilité d’en mesurer les effets.

 

Par . Publié le 17 avril 2019 à 11h42 - Mis à jour le 17 avril 2019 à 11h42

Les BigTech montrent un intérêt croissant pour la fourniture de divers services bancaires ou d’investissement, comme le constatait mind Fintech en analysant les activités des GAFAM dans le secteur financier. Dans la majorité des cas, ils commencent en s’attaquant au processus de paiement. Mais dans leur étude “BigTech and the changing structure of financial intermediation”, les experts de la Banques des règlements internationaux (BRI) constatent que ces grands acteurs se déplacent rapidement sur la chaîne de valeur, et se positionnement notamment sur la distribution de capacités de financement.

Mouvement logique

L’entrée des BigTech dans les services financiers via le paiement est un mouvement logique dans la mesure où ce segment facilite leurs activités commerciales,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind