TEST 15 JOURS

Comment les calculateurs d’empreinte carbone s’introduisent dans les offres bancaires

Au sein de la myriade de nouveaux acteurs verts arrivés sur le secteur bancaire (néobanques, robo-advisors, plateformes de crowdfunding…), les calculateurs d’empreinte carbone basés sur les dépenses se démarquent par leur stratégie de développement. Au lieu de se positionner en adversaires des banques traditionnelles, ils en font des alliées et s’adressent aussi bien aux mastodontes qu’aux banques en ligne et néobanques. Encore à ses débuts, le mouvement semble prendre progressivement… avant de devenir un must-have ?

Par Caroline Soutarson. Publié le 23 février 2022 à 16h00 - Mis à jour le 24 février 2022 à 11h40
Calculateur Empreinte Carbone

Au printemps 2021, le cofondateur et directeur général du calculateur d’empreinte carbone Greenly, Alexis Normand, prophétisait que l’outil de “climate scoring” serait “dans toutes les banques d’ici 5 ans”. Presqu’un an plus tard, l’idée ne semble plus saugrenue. BNP Paribas, Crédit Mutuel Arkéa, Crédit Agricole… Les plus grandes banques françaises adoptent tour à tour des solutions de calcul des émissions de CO2 associées aux dépenses de leurs clients. Et la tendance ne se limite ni à l’Hexagone ni aux groupes bancaires : les réseaux Visa et Mastercard, la société de paiement Worldline, mais aussi les banques en ligne et néobanques (Hello Bank!, Aumax pour moi, Pixpay, OnlyOne, Tomorrow) se sont emparés des solutions de responsabilisation des agents économiques aux enjeux climatiques.

Fondée en 2018, la start-up nordique Doconomy (basée en Suède mais sous régulation finlandaise) est le calculateur européen dont le développement est le plus avancé. Comme son homologue allemande ecolytiq créée en 2020, elle a décidé de travailler en BtoBtoC en adressant sa technologie aux institutions financières et bancaires. Ce segment de clientèle est aussi plébiscité par le calculateur français Greenly, bien que la start-up privilégie avant tout une activité BtoB auprès des PME, tout comme Carbo, un autre acteur français.

Méthodes de calcul de l’empreinte carbone

Bien que les méthodologies diffèrent en fonction des acteurs présents sur le marché, le but des calculateurs d’empreinte carbone est de donner une vision globale des émissions de gaz à effet de serre (GES), notamment associées aux transactions bancaires d’une personne physique ou morale. Doconomy s’appuie sur l’Åland Index, un référentiel co-créé par le calculateur et la banque Ålandsbanken sous la forme d’une joint-venture, qui utilise les données du fournisseur de données climat Trucost (racheté par S&P en 2016). “Nous avons répertorié 400 catégories de dépenses. Pour chacune, nous disposons de l’empreinte CO2 totale du secteur [au niveau mondial, ndlr], ainsi que de son revenu total. Nous connaissons donc la représentation d’une dépense dans ce revenu converti en empreinte carbone”, explique Mathias Wikström, CEO de Doconomy. Grâce à la méthodologie employée, Doconomy estime couvrir 99 % du marché mondial, une force pour se lancer à l’international.

Pourtant, la méthode de calcul employée présente plusieurs écueils, parmi lesquels le manque de granularité concernant les produits achetés (voir encadré), l’absence de distinction entre les fournisseurs – une limite pointée par le directeur général de Greenly – ou encore le pays de consommation (acheter un produit local ou étranger n’est pas différencié). “Les données sont les mêmes pour tous les pays. Nous effectuons un ajustement au niveau local en fonction du pouvoir d’achat. Nous travaillons sur une sorte d’indice Big Mac,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Application OnlyOne Vignette

OnlyOne s’attaque à l’empreinte carbone via le ticket de caisse

Solène Brébant
Tribune gratuit

Fintech vertes : ces acteurs BtoB qui accompagnent la transition des entreprises

Finance Verte

Comment Carbon 4 Finance calcule les impacts environnementaux des portefeuilles d’investissement

Solène Brébant
Tribune gratuit

Fintech vertes : ces acteurs BtoC qui proposent des alternatives aux produits financiers traditionnels

Goodvest

Goodvest fait le pari de l’assurance vie responsable

Les néobanques vertes
Dossier

Les néobanques vertes se lancent en France