TEST 15 JOURS

Covid-19 : comment les banques ont basculé vers le travail à distance

À la suite de l’annonce des mesures de confinement, le 16 mars dernier, les établissements bancaires ont dû mettre en place des plans de continuité de leurs activités. Plusieurs d’entre eux expliquent à mind Fintech comment ils ont repensé l’organisation des collaborateurs et oeuvré pour le passage au travail à distance.

Par Aude Fredouelle. Publié le 21 avril 2020 à 14h29 - Mis à jour le 09 mars 2021 à 18h10

Depuis le 16 mars, les banques françaises sont à pied d’oeuvre pour adapter leur fonctionnement aux mesures de confinement annoncées par le Président de la République. “Dès les premières heures de la crise, raconte Valérie Migrenne, DRH de la banque de détail Société Générale en France, nous nous sommes demandés comment maintenir un niveau de service pour l’ensemble de nos clients, qu’ils soient de la clientèle des particuliers, professionnels ou entreprises, en mettant en place toutes les mesures de protection nécessaires pour les collaborateurs. Nous sommes passés en mode gestion de crise avec des comités plusieurs fois par jour pour être rapides et synchrones dans les prises de décision entre front, middle et back office.”

La gestion des collaborateurs a dû être traitée différemment selon les métiers et les entités. Le pilotage des personnels en contact avec les clients, de manière physique dans les agences ou centres d’affaires et par téléphone dans les centres d’appels, a constitué un sujet prioritaire. Concernant les agences, chaque banque a élaboré sa propre stratégie, allant de la fermeture complète (très rare), à la réception de la clientèle uniquement sur rendez-vous en passant par la restriction de l’ouverture à quelques jours précis, avec la mise en place de gestes barrières et de distances de sécurité (lire notre article : “Face au Covid-19, les agences bancaires avancent en ordre dispersé”). 

Chez Société Générale, l’objectif est “de maintenir le niveau de service” en adaptant l’accueil, explique la DRH. Par exemple, pour la clientèle privée, “qui fréquente le plus les agences”, des distances de sécurité et des mesures évitant une trop forte concentration de personnes ont été mises en place.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Comment les banques s’organisent pour répondre aux demandes de prêts garantis par l’Etat

COVID-19 : les conséquences sur le terrain des fintech et des services financiers