TEST 15 JOURS

Crypto-actifs, moyens de paiement, régulation : que disent les activités des GAFAM du secteur financier ?

Un peu plus d’un an après sa première enquête sur les activités des géants numériques occidentaux dans le secteur financier, mind Fintech actualise sa base de données. Retour sur les dernières initiatives de Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft qui bouleversent les codes et usages dans l'univers des services financiers. 

Par Mathilde Saliou avec Aymeric Marolleau. Publié le 10 juillet 2020 à 15h58 - Mis à jour le 13 octobre 2021 à 16h46

Quels sont les principaux sujets d’attention des GAFAM dans le secteur financier ? Qu’est-ce qui les a particulièrement intéressés au cours des 15 derniers mois ? Pour répondre à ces questions, mind Fintech a actualisé sa base de donnée exclusive des activités des GAFAM dans l’univers des services financiers. Comme l’an dernier (lire le dossier 2019), Google (détenu par Alphabet) domine par le nombre d’initiatives, associations, partenariats, investissements, rachats et développements internes confondus (voir notre méthodologie détaillée en fin d’article). 

Alphabet reste celui qui s’intéresse au plus large éventail d’activités financières, tandis que Facebook et Apple sont toujours très cantonnés à la blockchain et aux services de paiement pour le premier, uniquement aux services de paiement pour le second. 

La ventilation des activités de chacun permet de noter un intérêt tout particulier d’Alphabet pour l’assurance. Une activité spécifique qu’Elias Ghanem, Directeur Market Intelligence – Services financiers chez Capgemini, analyse comme la partie émergée d’un iceberg : “l’assurance attire tous les acteurs numériques parce qu’elle présente deux grands intérêts : le panier moyen est certes faible, mais il s’inscrit dans la durée et cette activité offre une connaissance approfondie du client”. Pour un géant numérique, qui connaît déjà bien l’utilisateur avant que celui-ci ne souscrive à une police, “proposer de l’assurance permettra d’approfondir encore la relation, d’accompagner encore plus précisément, sur le long terme”.

Quant à la répartition des clientèles visées, elle trahit toujours aussi bien le modèle adopté par chacun des acteurs étudiés. Microsoft se concentrer sur le logiciel et les offres les plus techniques (cybersécurité, analyse et gestion de données, services aux entreprises) vendues en BtoB, tandis qu’Apple privilégie le hardware et les services de paiement permettant de garder captif le client BtoC. 

Du paiement pour mieux cerner le consommateur 

La mainmise sur le consommateur, voilà l’un des grands combats que se livrent les GAFAM et qui influe directement sur le secteur financier. À l’ère de l’économie de l’attention, les plus grands acteurs numériques utilisent toutes les données qu’ils ont récupérées sur l’utilisateur pour lui créer des services sur-mesure,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Comment les BATX ont pris d’assaut les services financiers en Chine 

Comment les BATX concrétisent leur volonté d’expansion internationale