TEST 15 JOURS

Francesco Simoneschi : “La plateforme d’open banking TrueLayer sera présente dans dix pays d’ici fin 2020”

La plateforme d’agrégation créée en 2016 au Royaume-Uni, qui compte Monzo, Revolut et Zopa parmi ses clients, accélère son internationalisation. À l’occasion du Paris Fintech Forum, son CEO Francesco Simoneschi a décrit à mind Fintech sa vision du marché et la stratégie de la start-up.

Par Aude Fredouelle. Publié le 05 février 2020 à 12h11 - Mis à jour le 24 novembre 2020 à 17h39

Où en est votre développement en Europe ?

Nous nous sommes lancés au Royaume-Uni en anticipant le développement de l’open banking dans le pays, qui est le plus avancé en la matière. Nous nous sommes ensuite déployés en Irlande en décembre 2019, où nous comptons déjà des clients en production. Et nous conduisons une bêta privée en France, en Espagne, en Italie et en Allemagne. Nous voulons attendre d’avoir un produit mature avant de le proposer à nos clients et bien que la DSP2 soit entrée en application en septembre 2019, seules quelques banques sont parées à ce jour. 

Nous observons néanmoins des progrès et, même s’il y a encore des problèmes à régler, nous avons vécu la même situation au Royaume-Uni et nous sommes persuadés que le marché sera bientôt prêt. La question cruciale est désormais de savoir à quel moment nous considérons que notre plateforme peut être utilisée dans ces pays par une banque ou une fintech. Nous voulons ensuite couvrir un maximum de pays d’Europe le plus rapidement possible.

Où allez-vous ensuite vous étendre ?…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind