TEST 15 JOURS

Grégoire Bourdin (HiPay) : “Il paraît peu probable qu’Instant Payment devienne très populaire sur les sites e-commerce”

Réaction face aux nouveaux acteurs, recours au machine-learning, refonte des outils… Grégoire Bourdin, CEO de la solution de paiement pour les e-commerçants HiPay et de la solution de Banking-as-a-Service Treezor, revient sur les dernières évolutions technologiques et choix stratégiques des deux sociétés.

Par Aude Fredouelle. Publié le 28 août 2018 à 14h42 - Mis à jour le 28 août 2018 à 14h42

Comment HiPay se positionne sur le segment de la monétique en pleine mutation ?

L’activité historique de paiement sur factures opérateurs d’HiPay a été vendue il y a un an car le marché n’était plus porteur. HiPay s’est recentré sur la monétique pure, activité lancée en 2009 et intensifiée depuis 2012. HiPay est un établissement de paiement et nous visons principalement le “tier 2” des e-commerçants, de 5 à 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. HiPay a enregistré 25 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017 et a géré 2,2 milliards d’euros de transactions.

Les clients premium (tier 2) représentent 95% de nos flux. Nous en comptons 370, parmi lesquels The Kooples, Nature & Découvertes, Auchan, Promod, Aubert… Mais au total, nous comptons 4 000 clients puisque nous séduisons aussi des entreprises enregistrant moins de 5 millions de chiffre d’affaires. D’ailleurs, nous remodelons actuellement le produit pour offrir aux clients qui le souhaitent un onboarding self-service,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind