TEST 15 JOURS

Juliette Delanoe (Ubble) : “La certification par l’ANSSI des prestataires de vérification d’identité à distance fait de la France un pionnier”

La solution vidéo de vérification d’identité à distance Ubble, qui veut concurrencer les solutions d’authentification en visio avec un agent, mise sur l’ouverture d’une nouvelle certification par l’ACPR et l’ANSSI pour structurer le marché. Juliette Delanoe, cofondatrice, explique à mind Fintech les enjeux de cette évolution réglementaire et la stratégie de développement de la start-up.

Par Aude Fredouelle. Publié le 11 décembre 2020 à 12h17 - Mis à jour le 01 février 2021 à 15h34

Modifier la réglementation française du KYC à distance est un enjeu majeur pour Ubble. Aujourd’hui, les acteurs bancaires ne peuvent pas se contenter de la solution pour authentifier leur client et doivent, en plus de la vérification de la pièce d’identité et du selfie par vidéo, recourir à une autre mesure de vigilance comme un virement depuis un compte bancaire existant. Où en sont les travaux sur le sujet ?

En avril 2019, l’ACPR a créé un groupe de travail sur l’identification à distance d’un client pour l’ouverture d’un compte bancaire, avec des méthodes très consultatives en impliquant une trentaine de membres – à la fois des banques traditionnelles, des néobanques, des grands groupes de cybersécurité et des start-up innovantes sur l’authentification à distance, avec des instances gouvernementales : l’ANSSI [Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, ndlr], la Cnil, la direction générale du Trésor, Tracfin… L’objectif fixé par l’ACPR était d’améliorer la compétitivité des fintech françaises en leur permettant de mettre en place d’excellents parcours d’acquisition client sans pour autant faire de compromis du point de vue de la sécurité. 

Ce groupe a travaillé d’avril à octobre puis a publié une liste de recommandations. L’une des premières conclusions est que l’entrée en relation à distance, à partir du moment où elle est bien faite et étant donné le stade des technologies à disposition sur le marché, peut être aussi sécurisée qu’une entrée en relation en face à face [selon l’ANSSI, “la vérification d’identité embarquée dans un moyen d’identification électronique de niveau substantiel apporterait un niveau de sécurité équivalent à la vérification d’identité effectuée par un agent d’établissement financier en agence”,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

L’identité numérique en France, nouvelle terre promise des acteurs financiers ?

Vérification d’identité : le challenger bunq étend son partenariat avec Onfido

KYC vidéo : Ubble lève 10 millions d’euros

Vérification d’identité : Onfido lève 100 millions de dollars

Vidéo et automatisation, l’avenir de l’onboarding bancaire à distance ?