TEST 15 JOURS

Le BNPL, un nouvel angle d’attaque pour les cybercriminels

LexisNexis Risk Solutions dévoile son rapport semestriel sur les données transactionnelles. Le fournisseur de données et d’analyses pointe l’augmentation des cyberattaques par bots, ainsi que la nouvelle cible qu’est le paiement fractionné.

Par Caroline Soutarson. Publié le 15 septembre 2021 à 18h18 - Mis à jour le 20 septembre 2021 à 9h53
LexisNexis

La dernière étude de LexisNexis Risk Solutions analyse les données de plus de 28,7 milliards de transactions effectuées dans le monde durant les six premiers mois de l’année 2021 au sein de son réseau d’identités numériques. L’un de ses constats est la nouvelle cible des cyberattaquants : le paiement fractionné, dont les transactions ont augmenté de 182 % sur un an, selon l’étude. “C’est un mode de paiement dont les consommateurs sont particulièrement friands car il donne de la souplesse de trésorerie”,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Les paiements erronés ont coûté 118,5 milliards de dollars en 2020

LexisNexis Graphique

Conformité : les coûts ont augmenté de 21 % en 2020 par rapport à l’année précédente