TEST 15 JOURS

Les acteurs traditionnels de la banque et de l’assurance boudent la blockchain

Par Caroline Soutarson. Publié le 14 janvier 2022 à 17h58 - Mis à jour le 14 janvier 2022 à 17h58

Dans leur transformation numérique, les acteurs traditionnels des secteurs bancaires et assurantiels estiment beaucoup s’appuyer sur l’intelligence artificielle, que ce soit sur “la modélisation des risques ou les processus d’indemnisation des sinistres” du côté de l’assurance ou bien dans l’amélioration de la relation client et de la lutte contre le blanchiment et le terrorisme pour les banques,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind