TEST 15 JOURS

Les néo-banques pour entreprises devront faire appel à des réseaux pour acquérir leurs clients

Les néo-banques dédiées aux entreprises, dont les offres émergent en Europe, présentent un business model plus évident que sur le créneau des particuliers. Leur clientèle est néanmoins plus difficile à segmenter et à recruter.

Par Aude Fredouelle. Publié le 27 octobre 2017 à 9h00 - Mis à jour le 27 octobre 2017 à 9h00

Après leur offensive auprès des particuliers, les néo-banques ciblent désormais le créneau des entreprises. En France, plusieurs d’entre elles se sont lancées depuis le début de l’année : N26 (en bêta), Revolut, Qonto ou encore manager.one (marque de la banque Wormser Frères). Et de nouveaux acteurs préparent leur arrivée, comme Shine, qui a levé deux millions d’euros pour démarrer son activité  avant la fin de l’année. Ces néo-banques pour entreprises s’attaquent à un marché jusqu’ici occupé par les acteurs traditionnels et les experts comptables.

Cible prioritaire : les indépendants

La plupart des néo-banques ont débuté avec des offres destinées aux freelances. C’est le cas de l’allemande Kontist (qui assure sur son site que la cible sera bientôt étendue), de N26 (avec une déclinaison de son offre pour les particuliers, sans outils additionnels, réservée aux freelances et auto-entrepreneurs), de Shine… Certaines ont élargi la cible aux start-up et TPE, comme la finlandaise Holvi (“nous ciblons les entreprises de moins de 10 salariés”, nous décrit Antti-Jussi Suominen, CEO) ou Qonto. C’est sur ce segment de clientèle  que le marché semble le plus évident. “Les besoins des petites structures sont encore assez mal couverts par les banques”, confirme Julien Maldonato, associé industrie financière chez Deloitte.

Manager.one, première offre française d’un établissement de crédit
 
Lancée en juillet,…
Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Revolut lance ses comptes pour les entreprises en Europe

Manager.one, nouvel arrivant sur le créneau des néo-banques pour les entreprises

La néo-banque britannique pour les PME Tide lève 14 millions de dollars

La néo-banque belge Anytime lève 5 millions d’euros

IBanFirst se pose en facilitateur du parcours de création d’une entreprise

Confidentiel

La néo-banque pour entrepreneurs Qonto revendique plus de 2 000 clients