TEST 15 JOURS

Les néobanques vertes se lancent en France

Helios et OnlyOne, deux “néobanques green”, se sont lancées au premier semestre 2021 en France, et Green-Got, une troisième, devrait ouvrir au public en septembre prochain. Sans agrément bancaire, ces fintech présentent un modèle économique qui se rapproche de celui des autres néobanques, à la différence qu’elles affichent des ambitions écologiques et développent des produits en ce sens. Panorama des acteurs français du secteur.

Par Caroline Soutarson. Publié le 30 juin 2021 à 15h04 - Mis à jour le 06 juillet 2021 à 18h05
Les néobanques vertes

Les néobanques green ne sont pas une nouveauté. Certaines existent depuis plusieurs années déjà comme Aspiration, lancée en 2013 aux Etats-Unis, qui a déjà levé 250 millions de dollars au total, ou Tomorrow, fondée en 2017 en Allemagne. En France, OnlyOne a été créée en décembre 2018, Helios en avril 2020 et Green-Got en octobre 2020, avant de se lancer au premier semestre 2021 pour les deux premiers et à la rentrée prochaine pour Green-Got.

Des services de base pour commencer

Tout juste lancées (voire pas encore), les offres des néobanques green ne sont pas encore complètes et ne proposent aujourd’hui qu’une base de fonctionnalités. Les services communs aux trois néobanques green françaises sont : le compte courant, un IBAN (français pour OnlyOne et Green-Got, allemand pour Helios qui s’appuie sur Solarisbank), une carte physique (en bois pour Helios, en PVC recyclé pour OnlyOne et au choix pour les utilisateurs de Green-Got), des prélèvements et virements illimités en zone SEPA et quelques retraits gratuits : 2 par mois en zone euro pour OnlyOne, 2 par mois en zone SEPA pour Green-Got et 5 par mois en zone euro pour Helios. En revanche, en ce qui concerne les paiements à l’international, des frais sont pour l’instant appliqués : à hauteur de 2 % chez OnlyOne et Green-Got et de 1 % du montant chez Helios. Et pareillement pour les retraits hors zone euro dont les tarifs s’élèvent à 2,5 % chez OnlyOne, 2 % chez Green-Got contre 1,50 euros + 1 % du montant chez Helios.

De son côté, Helios propose une carte virtuelle et “un conseiller dédié accessible depuis l’application mobile”, après sélection d’un créneau, du lundi au samedi, souligne Julia Ménayas. Quant à OnlyOne, son offre bancaire inclut deux sous-comptes, l’épargne à l’arrondi, une carte virtuelle et les paiements instantanés entre les clients de l’application.

Calcul de l’empreinte carbone et éco-coach

Les offres bancaires de ces nouveaux acteurs ne révolutionnent donc pas le champ des néobanques. Là où elles espèrent faire une différence, c’est sur le plan écologique. 

D’abord, grâce à des outils spécifiques dans l’application. Helios et Green-Got proposent ainsi à leurs prospects de calculer leur empreinte carbone en fonction de la somme d’argent qu’ils détiennent dans une banque traditionnelle. Helios renvoie vers le site d’Oxfam France qui, en se basant sur le montant détenu et le groupe bancaire, calcule l’empreinte carbone associée en fonction de l’analyse des investissements de la banque en question. Green-Got,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Yomoni logo

Yomoni se convertit à l'investissement responsable

La néo-banque américaine Aspiration lève 135 millions de dollars

La "néo-banque éthique" Aspiration lève 47 millions de dollars