TEST 15 JOURS

Oliver Prill (Tide) : “Nous voulons être la banque de 8% des entreprises britanniques d’ici 2023”

Lancée en 2016 au Royaume-Uni, la néobanque pour les pros Tide possède désormais 2,4% du marché des entreprises dans le pays. mind Fintech a rencontré Oliver Prill, nommé en août 2018 à la tête de la start-up, à l’occasion du Paris Fintech Forum.

Par Aude Fredouelle. Publié le 04 février 2020 à 11h28 - Mis à jour le 01 décembre 2020 à 10h02

Combien comptez-vous de clients et quelle est votre cible ?

Tide compte près de 140 000 entreprises clientes au Royaume-Uni [Son plus gros concurrent Starling en revendique plus de 100 000, ndlr]. Nous ciblons les sociétés qui n’ont pas encore de structure financière formalisée. En moyenne, nos clients comptent deux collaborateurs, dont le fondateur. Et notre mission est de gérer pour eux les aspects financiers qui leur prennent du temps, afin de les laisser se concentrer sur le développement de leur activité. La grande majorité sont des magasins ou des restaurants, mais aussi des personnes travaillant dans la “gig economy”, comme les chauffeurs Uber, ou encore des consultants IT, des petits cabinets d’avocats, des plombiers… Nous ne nous positionnons pas sur les plus grandes entreprises.

La majorité de nos clients sont de nouvelles entreprises, et nous leur proposons d’ailleurs de créer leur société directement sur Tide et gratuitement.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

La néo-banque britannique pour les PME Tide lève 14 millions de dollars

Les néo-banques pour entreprises devront faire appel à des réseaux pour acquérir leurs clients

La néo-banque britannique pour PME Tide obtient l’agrément de la FCA