TEST 15 JOURS

Jean-François Guillaumin : “Contis va renforcer l’offre de Solarisbank dans l’émission de cartes”

La plateforme allemande de Banking-as-a-Service Solarisbank a annoncé au début du mois de juillet 2021 son lancement commercial et l’ouverture de bureaux en France, Espagne et Italie. La fintech berlinoise a officialisé au passage son rapprochement avec le spécialiste des paiements Contis. La nouvelle entité, valorisée à 1,4 milliard d’euros, se prépare à une possible entrée en Bourse à partir du troisième trimestre de 2022. Jean-François Guillaumin, directeur général France, fait le point sur le développement de la plateforme de Banking-as-a-Service dans l’Hexagone et à l’international.

Par Aude Fredouelle. Publié le 18 mars 2022 à 10h59 - Mis à jour le 21 mars 2022 à 11h51

En septembre 2021, vous nous indiquiez vouloir déployer en France toute la gamme de services déjà proposée en Allemagne. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Nous avons toujours la même intention : apporter au marché local tous les produits que l’on propose en Allemagne. Le cœur de l’offre est déjà disponible en France, avec le KYC et l’onboarding, la banque digitale, les cartes de paiement (éventuellement des cartes prépayées) et le paiement (flux en back-office des comptes, comptes de compensation…). Nous progressons aussi beaucoup dans le domaine du crédit, sous deux formes. D’abord, nous proposons d’agir en tant que “banque fronteuse”, c’est-à-dire que nous nous occupons de la partie réglementée de l’émission d’un prêt. C’est ce que l’on fait déjà en France avec notre partenaire Mansa, pour le compte duquel on acquiert des créances en gérant le scoring et le KYC.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

SFPMEI

Le Crédit Agricole rachète la SFPMEI pour contrer Treezor et Société Générale

BaaS : Jumo lève 120 millions de dollars

HSBC se lance dans le Banking-as-a-Service

manager.one et la Banque Wormser Frères lancent une offre de Banking-as-a-Service

Temenos se positionne sur le Banking-as-a-Service