TEST 15 JOURS

Paiement partagé : comment plusieurs spécialistes évangélisent le marché

Depuis 2016 et l’arrivée des start-up Pledg et Sharegroop sur le marché, des acteurs proposent aux e-commerçants des solutions de paiement partagé pour favoriser les paniers élevés et les dépenses de groupe. mind Fintech dresse le panorama des acteurs du secteur.

Par Aude Fredouelle. Publié le 07 avril 2020 à 11h15 - Mis à jour le 26 novembre 2020 à 14h29

Trois acteurs spécialisés proposent aux e-commerçants des solutions de paiement partagé dans l’Hexagone. Leur promesse ? Une augmentation du taux de conversion, de l’acquisition et du panier moyen. Concrètement, sur le site e-commerce, le paiement est géré par un “leader” qui communique les coordonnées de ses amis (ou leur envoie le lien de paiement) et peut attribuer à chacun une somme spécifique à régler. Le “leader” renseigne ses données de carte bancaire pour garantir le paiement (via une empreinte de la carte) puis les participants disposent d’un laps de temps (48 heures dans le cas de Pledg et du Pot Commun) pour régler leur quote-part, sans quoi le leader sera débité du montant restant. 

Les acteurs de ce marché sont agents d’établissements de monnaie électronique. Pledg passe par MangoPay, Le Pot Commun par Stripe et Sharegroop travaille avec Lemon Way. Tous s’intègrent à de nombreux prestataires de service de paiement (Dalenys, Stripe, Adyen…) ou CMS e-commerce (comme Magento ou Shopify) pour une intégration facilitée chez leurs clients.

Pledg a pivoté vers le paiement fractionné

Problème : sécuriser la transaction par une autorisation prise sur la carte du leader est un frein sur les paniers importants car elle est bloquée par les plafonds cartes.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind