TEST 15 JOURS

Paiement mobile en magasin : les banques traditionnelles à la pointe, devant les néobanques

Le Digital Market Act européen pourrait bouleverser le marché du paiement mobile en forçant les GAFAM à garantir les mêmes conditions d’accès aux solutions de paiement concurrentes. mind Fintech fait le point sur les solutions proposées par les banques et néobanques en France, sur iOS et Android. 

Par Aymeric Marolleau et Aude Fredouelle. Publié le 20 janvier 2021 à 14h19 - Mis à jour le 20 janvier 2021 à 14h24
Google Pay

Dans le cadre de sa dernière étude annuelle sur les fonctionnalités des applications mobiles bancaires en France, publiée en décembre 2020, mind Fintech s’est intéressé aux solutions de paiement mobile proposées par 39 banques sur iOS et Android. Ces solutions – Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay ou Paylib – permettent de payer par carte bancaire de manière digitalisée via la technologie NFC (Near Field Communication) qui transmet les informations de la carte bancaire au terminal de paiement. 

Elles diffèrent donc des wallets de paiement, comme Lyf Pay ou Lydia. Dans ce cas de figure, l’utilisateur alimente un compte de paiement puis paye par ce biais auprès du commerçant, souvent via le scan d’un QR code. 

Fin 2020, toutes les banques traditionnelles et challengers proposaient à leurs clients de régler leurs achats avec leur téléphone. Mais trois banques en ligne (AXA Banque, BforBank, Monabanq) et huit néobanques (dont Kard, Xaalys, Pumpkin et Monese) n’avaient pas encore sauté le pas, soit un acteur sur trois de notre panel. 

La quasi-totalité des 28 banques qui proposent le paiement mobile ont adopté au moins deux solutions,…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Applis mobiles bancaires : le cashback et les offres pour mineurs montent en puissance

Paylib

Paylib veut prendre son envol avec le P2P