TEST 15 JOURS

Pierre Davoust : “SETL travaille sur une plateforme concurrente d’Euroclear”

Tandis que SETL s’apprête à lancer la commercialisation de sa plateforme paneuropéenne de tenue de registre IZNES dans l’année, la société travaille à la mise en production d’un second projet. Elle souhaite concurrencer Euroclear en obtenant l’agrément de dépositaire central de titres. Pierre Davoust, CEO France, dévoile les projets du créateur d’infrastructures de marché basées sur une technologie de registre distribué.

Par Aude Fredouelle. Publié le 22 mai 2018 à 11h13 - Mis à jour le 22 mai 2018 à 11h13

Comment SETL se différencie d’autres DLT spécialisées dans les infrastructures de marché, comme Digital Asset Holdings ?

Comme la plupart de nos concurrents, Digital Asset Holdings est un fournisseur technologique qui se rémunère sous licence. De notre côté, nous avons adopté depuis un an et demi une stratégie différente. La technologie permet de changer la structure de marché, habituellement composée de l’acheteur et du vendeur de titres et entre eux de brokers, dépositaires centraux de titres, chambres de compensation, teneurs de comptes… Si on vend la technologie à un intermédiaire, alors on diminue le coût de structure mais l’acheteur final ne voit pas le changement puisqu’un seul maillon de la chaîne a été disrupté.

L’objectif est donc de bâtir de nouvelles infrastructures de marché où acheteurs et vendeurs se connectent directement, des marketplaces en quelque sorte. Et pour le faire, nous créons des sociétés dont nous sommes un actionnaire minoritaire, en prenant 20 à 40% du capital environ. Puis nous fournissons la technologie à cette infrastructure de marché qui bénéficie directement aux utilisateurs finaux. Nous développons une plateforme pour chaque classe d’actifs : les actions, les parts de fonds, la dette corporate… Les deux populations cibles qui nous intéressent sont les corporates et les acteurs du buy-side (sociétés de gestion comme AXA IM ou Amundi, fonds de pension…).

Votre principal projet en France est une plateforme de tenue de registre de fonds baptisée IZNES.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind