TEST 15 JOURS

Remitly se lance en France avec de grandes ambitions

Le service de transfert d’argent à l’international américain, qui cible les émigrés dans des pays en développement souhaitant envoyer de l’argent à leur famille, veut devenir un leader du segment en Europe.

 

Par Aude Fredouelle. Publié le 17 avril 2019 à 14h13 - Mis à jour le 17 avril 2019 à 14h13

La start-up américaine de transferts internationaux Remitly, lancée en 2011 pour les Philippins vivant aux Etats-Unis et souhaitant envoyer de l’argent à leur famille, vient désormais concurrencer les acteurs européens (TransferWise, Azimo, WorldRemit ou encore Orange Money) sur leur marché. Après un lancement au Royaume-Uni, elle se déploie officiellement en France, où elle souhaite “devenir un leader du marché”, indique Elena Novokreshchenova, vice-présidente Europe. Avec, en ligne de mire, les transferts vers le Maroc, la Tunisie, le Vietnam ou encore le Sénégal (voir encadré).

La start-up se positionne bien sûr en premier lieu face aux banques et aux acteurs traditionnels des transferts internationaux comme MoneyGram et Western Union,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Comment les applications de transfert d’argent BtoC prennent les banques de vitesse

Remitly boucle une levée de 115 millions de dollars