TEST 15 JOURS

Sophie Guibaud (Open Payd) : “Face à l’open banking, les banques restent dans une logique de conformité plutôt que d’opportunités”

À l’occasion du Fin&Tech Summit qui s'est tenu les 8 et 9 octobre à Bordeaux, mind Fintech a rencontré Sophie Guibaud, ancienne directrice Europe de Fidor devenue directrice de la croissance d’Open Payd. Cette spécialiste des néobanques et autres fintech est revenue sur les raisons qui freinent la collaboration de ces dernières avec des institutions plus traditionnelles.

Par Mathilde Saliou. Publié le 16 octobre 2019 à 15h34 - Mis à jour le 01 décembre 2020 à 10h15

Comment considérez-vous les banques françaises sur le plan de l’open banking ? 

Elles ont un problème d’état d’esprit qui fait qu’elles ne sont pas prêtes. Les banques françaises manquent visiblement d’APIs prêtes à fonctionner, leur “legacy systems” sont très encombrants, leur culture n’a pas changé ; elles restent dans une logique de conformité plutôt que d’opportunités. 

En quoi est-ce un problème ? 

Vu la prolifération des fintech, l’open banking devrait déjà être un mode de fonctionnement installé, les coopérations devraient être mises en place, les APIs déployées.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Entretien

Felix Grevy (Finastra) : "Notre ambition est de résoudre le problème de connectivité entre banques et fintech"