TEST 15 JOURS

Trois néobanques et banques en ligne ont désormais plus d’un million de clients en France

De Boursorama Banque à Ma French Bank en passant par Nickel et N26, plus d’une vingtaine de banques en ligne et de néo-banques courtisent désormais les consommateurs français. Quelles sont celles qui ont le plus de clients dans l’Hexagone ? Quelles sont les plus internationales ? Quel modèle de tarification ont-elles adopté ? Pour la deuxième année, mind Fintech les a interrogées et a comparé leurs stratégies.

Par Aymeric Marolleau. Publié le 18 février 2020 à 12h47 - Mis à jour le 24 février 2021 à 17h25

Plus d’une vingtaine banques en ligne et de néo-banques espèrent convaincre les consommateurs français d’ouvrir un compte sur leurs services. Selon Stéphane Dehaies, associé chez KPMG cité récemment par Les Echos, elles auraient “plus de 3,5 millions de comptes actifs en France à fin 2019”. Pour se faire une idée des forces en présence et de leurs stratégies d’acquisition, mind Fintech a interrogé une vingtaine d’entre elles l’année dernière. Nous avons reconduit l’exercice cette année, en interrogeant 24 acteurs sur leurs chiffres au 31 décembre 2019 (voir la méthodologie en fin d’article). 

Tous n’ont pas partagé avec nous le nombre de leurs clients en France et à l’étranger. C’est notamment le cas des banques en ligne Fortuneo, dont la maison mère, Arkéa, publiera ses chiffres plus tard cette année, et Monabanq (Crédit Mutuel – CIC), qui ne communique plus ses chiffres depuis 2015, ainsi que plusieurs nouveaux acteurs, comme Curve, Moneway ou encore Morning. Il est à noter, au moment de comparer les chiffres de notre panel, que plusieurs sociétés – Revolut, Orange Bank, Eko, C-Zam et max – ne se sont lancés qu’en 2017 ou plus récemment encore, à l’instar de Ma French Bank (La Banque Postale).

Boursorama toujours en tête

Parmi la douzaine d’acteurs qui ont répondu à mind Fintech, Boursorama reste celui qui compte le plus de clients en France, puisqu’il a dépassé les 2 millions en septembre 2019. La filiale de la Société Générale est donc parvenue à en convaincre plus d’un million en quatre ans, dont 300 000 rien qu’en 2019. Elle vise même 3 millions de clients dès 2021. Pour cela, elle n’a pas hésité, notamment, à affronter les néobanques sur leur terrain, puisqu’elle fut en juin la première banque en ligne à lancer une carte avec paiements et retraits gratuits à l’international, baptisée Ultim. 

Elle devance toujours Nickel, qui a gagné 370 000 clients l’an dernier et dont l’effectif est passé de 300 à 360 personnes. La néobanque acquise par BNP Paribas en 2017 affiche aussi de grandes ambitions, puisqu’elle vise 4 millions de comptes ouverts en France d’ici 2024.…

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

Combien de clients pour les banques en ligne et les néo-banques en France ?

Les baromètres du marché