TEST 15 JOURS

Victor Trokoudes (Plum) : “Nous lançons l’investissement en actions et une carte de paiement dans nos pays européens”

Initialement service d’épargne basé sur l'open banking, le PFM britannique Plum avance progressivement dans son projet de super-app financière. Avec les briques d’investissement et de dépense, la fintech qui compte 1,3 million de clients veut accélérer son développement en Europe. Son cofondateur et CEO Victor Trokoudes dévoile ses ambitions à mind Fintech.

Par Caroline Soutarson. Publié le 12 septembre 2022 à 16h09 - Mis à jour le 12 septembre 2022 à 16h09
Victor Trokoudes

Vous annoncez le 12 septembre le lancement de nouvelles fonctionnalités pour vos clients extérieurs à votre marché domestique, le Royaume-Uni. Quelles sont-elles et quelle vision portent-elles pour Plum qui, initialement, était une application d’épargne ?

Si l’idée de départ de Plum était bien d’aider les gens à économiser, grâce à de l’automatisation et des règles d’épargne, l’épargne n’est pas une fin en soi. La deuxième étape est de faire croître ses économies. C’est pourquoi nos clients britanniques ont accès à de l’investissement dans des fonds communs de placement (FCP) [depuis 2018, Ndlr] et c’est pour cela que nous sortons aujourd’hui l’investissement fractionné en actions américaines pour l’ensemble de nos utilisateurs européens,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

À lire

App Yeeld
Dossier

Comment les fintech favorisent l’engagement grâce à la gamification

Le PFM britannique Plum arrive en France